26 avril, premier jour du procès de l'affaire dite LuxLeaks. Deux lanceurs d'alerte - le Vosgien Antoine Deltour et le Messin Raphaël Halet - ainsi que le journaliste de Cash Investigation Edouard Perrin se retrouvent à la barre du tribunal correctionnel de Luxembourg jusqu'au 4 mai. Poursuivis par le cabinet d'audit PricewatershouseCoopers pour avoir commis ou être complices de « vol domestique », d’« accès frauduleux dans un système informatique », de « divulgation de secrets d’affaires » et de « violation du secret professionnel », ils risquent entre cinq et dix ans de prison. Pendant ce temps, les multinationales contournent - légalement ! - une grande partie de leurs taxes sur bénéfices, évitant de payer des milliards d'euros d'impôts, le tout étant validé par le droit européen. Pendant qu'on ne cesse de demander aux citoyens de faire des efforts budgétaires et d'accepter l'austérité...

Ajouter un Commentaire