La toute nouvelle NJJ Production vous présente en exclusivité lorraine : On y était, et même, on est revenus ! notre premier publi-reportage véritablement assumé et tourné à Florange, lors de la troisième venue de François Hollande sur le site d'ArcelorMittal, afin d'aider le Parti Socialiste dans sa tentative de reconquête des classes populaires. Découvrez déjà, en avant-première dans cet article, le trailer officiel.

Ça y est ! On n’est plus seulement des journalistes professionnels non rémunérés. On a enfin trouvé un vrai métier, une vocation : communicant.

Et ça marche ! À peine a-t-on lancé la NJJ Production qu’on a été contacté par l’Élysée, carrément. Ils trouvaient personne d’autre pour leur publi-reportage, on se demandait bien pourquoi, le sujet c’était : « Au cours de la venue de François Hollande à Florange, montrez la proximité du Parti Socialiste avec les classes populaires en allant à leur rencontre », rien de bien méchant. On a signé, sans chercher à en savoir plus.

C’est sur le terrain que ça s’est corsé. Vêtus de notre tee-shirt « Édouard Martin staff – Le changement c’est maintenant ! », eh bien, allez savoir pourquoi, mais l’accueil fut inamical, et même tout à fait hostile. Impossible de faire notre boulot convenablement dans ces conditions. On pensait que les anciens camarades d’Édouard Martin, passé de la CFDT au parlement européen (groupe socialiste), allaient témoigner en faveur de M. Hollande et de ses engagements tenus (la preuve il est revenu, comme promis l’année passée, sur le site, bon, il a oublié de saluer les ouvriers, mais il ne peut pas tout faire non plus : créer douze emplois dans la région et manger une saucisse avec les sans-dents). Mais rien que d’entendre le mot socialiste, ça la mettait dans une couleur rouge vive la masse prolétaire, dégagez vous avez rien à foutre là, vous n’êtes que des traîtres, on en passe et des meilleurs. On va tout de même essayer de garder les passages positifs au montage, mais ça parait difficile. Bref, si vous voulez y jeter un œil, découvrez déjà la bande annonce ci-dessous et le reportage complet, rebaptisé "Petite illustration d'une grosse trahison", en cliquant ici.

Ajouter un Commentaire