À croire que des conditions de vie désastreuses ne suffisaient pas. Les services préfectoraux refusent également de distribuer des bons alimentaires aux demandeurs d'asile du camp Blida à Metz. Le Collectif mosellan de lutte contre la misère dénonce cette situation à travers une lettre ouverte destinée à la directrice départementale de la cohésion sociale que nous reproduisons ici. Le camp Blida, c'est un bidonville institutionnalisé à Metz situé dans l'avenue du même nom, sur un parking boueux en face d'un incinérateur. Plus de 450 femmes, hommes et enfants s'y trouvent actuellement. C'est là que nous vous emmenerons dans le dossier principal de notre prochain numéro. Sortie prévue à la fin du mois de juin...

Une vidéo du journaliste et documentariste indépendant Stéphane Trouille que nous partageons (voir ses autres vidéos). Pour consulter la liste des rassemblements en soutien à Théo et contre les violences policières cliquez ici.

Le 17 décembre dernier, Madame Gueffar était licenciée, après quatorze années à nettoyer les trains en gare d’Agen. Enquête auprès des cheminots, de la SNCF, et de la direction d’Onet.