L'Album Panini 2014 des patrons et chiens de garde

Parce que le Nouveau Jour J est un journal pluraliste et ouvert d'esprit, nous avons proposé à la Chambre de commerce et d'industrie 54 de renouer le dialogue et de nous charger, en échange de quelque rétribution bien méritée, de relayer le Forum économique européen qu'elle organise : le fameux « Economic Ideas » qui a eu lieu le 23 juin 2014 dans les trois bâtiments jouxtant la Place Stanislas (Hôtel de Ville, Musée des Beaux Arts et Opéra). Ce « mini-Davos » qui a accueilli 800 acteurs de l'élite économique locale, mais aussi nationale et internationale, méritait des éléments de communication bien plus efficaces que ce qu'avait fait jusqu'alors L'Est Républicain, qui, étonnament, n'a pas fait preuve d'une connivence et d'une complaisance à l'égard des intervenants et des organisateurs à la hauteur de l’événement (mais peut-être était-ce tout simplement dû au fait que nos confrères de l'organe du Crédit Mutuel, Alexandre Poplavsky et Pascal Salciarini, faisaient eux-même partie des modérateurs du Forum). Parmi les « guest-stars » qui ont foulé les pavés de la Place Stanislas, on retrouvait notamment : Pierre Gattaz, président du Medef, Guillaume Sarkozy, patron de Malakoff Médéric, Hubert Védrine, secrétaire général de l’Élysée sous Mitterrand pendant le génocide du Rwanda ou encore Franz-Olivier Giesbert, éditorialiste au Point. Parce que chacun d'eux s'inscrivait dans le prolongement du courant ultralibéraliste progressiste en matière de réduction des acquis sociaux des travailleurs, des chômeurs et autres assistés, le Nouveau Jour J avait décidé de mettre exceptionnellement de côté ses innocentes lubies de journalisme indépendant pour se ranger sagement au côté des grands. Notre rédaction proposait donc, en ces temps de Coupe du Monde de football et de business, d'allier économie et ballon rond avec un dossier de presse sous forme d'Album Panini. Découvrez les principaux membres de l'équipe « Economic Ideas ».

 

En numéro 5, en stoppeur : la caution humaniste. Composée de trois ténors de l'humanité sans frontière - Robert Aumann, prix Nobel de l'Economie, Shirin Ebadi, prix Nobel de la Paix, et Pedro Opeka, prêtre - elle se voit obligée d'envoyer deux de ses membres sur le banc de touche.

En numéro 6, la milieu relayeur : Cécile Philippe du conseil scientifique des Economic Ideas.

En numéro 7, la milieu récupérateur : Pascale Joannin du conseil scientifique des Economic Ideas.

En numéro 8, le meneur de jeu : Alexandre Melnik du conseil scientifique des Economic Ideas.