Comment passe-t-on des hôtels et restos les plus luxueux d'Europe aux petites soirées entre potes ? Dans son village wallon, Daniel Lessire déguste sa nouvelle vie loin du stress de l'une des plus grandes places financières, le Luxembourg, son ancien terrain de jeu. Ce Belge de 50 ans était cambiste, traduisez trader, avant de devenir brasseur artisanal.

« Faites évacuer la salle, il y a un risque de terrorisme social ! » Il y a un an, en juin 2016, notre interpellation d'Emmanuel Macron, en déplacement à Nancy, n'était pas passée inaperçue. Il faut dire que l'ex-banquier Rothschild, alors ministre de l'Économie, ne devait pas recevoir souvent de bleu de travail en cadeau de bienvenu. Malgré la fête quelque peu gâchée, le Grand Nancy acceuille à nouveau son « World Materials Forum » (aux 500 000 euros de budget) ces 29 et 30 juin. Pire : ce rendez-vous patronal auquel le citoyen de base ne peut accéder sera suivi d'un « séminaire gouvernemental » les 30 juin et 1er juillet. Autrement dit : Édouard Philippe et toute sa clique macroniste débarquent à Nancy ce weekend ! L'occasion pour nous de vous raconter les coulisses du bleu de travail offert à Macron.

Deux syndicalistes relaxés après que les matraques des CRS se soient abattues sur eux lors d'une manifestation contre la loi Travail, il y a un an, c'était déjà trop. Considérés comme victimes de violences policières en première instance, Yann Tavernet et Denis Beckrich, deux amis mosellans, n'avaient alors pas été condamnés pour participation à une manifestation interdite, rébellion et violences volontaires. Mais allez comprendre. Ce 8 mars, ils l'ont bel et bien été, condamnés, par la cour d'appel de Metz, suite à un appel du parquet. Les forces de l'ordre, elles, s'en sortent sans rien. Ou plutôt avec ce sentiment de plénitude d'être parvenu à leurs fins : faire raquer ceux qu'elles ont tabassé. Compte-rendu d'un procès très violent (symboliquement).

« En Espagne, on nous obligeait à bosser 12 heures ou plus par jour, payées 8 heures. Soit on acceptait, soit on nous licenciait. » S'ils sont venus en Lorraine, dans le Pays-Haut plus exactement, les immigrés espagnols pensaient au moins ne plus se faire exploiter. Mais l'horizon s'avère plus sombre que prévu. Pas que l'horizon d'ailleurs : même le travail se pratique au noir...

L'entrée en vigueur de l'État d'urgence, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il l'a sentie passer ! Fouillé au corps systématiquement nu à l'issue de ses parloirs, Erdogan Çakir dénonce la torture que lui a fait subir le major pénitentiaire à la suite d'un énième refus de se prêter à cet exercice d'humiliation, en novembre 2015, alors qu'il était détenu à la Maison d'arrêt de Villepinte (93). Après une grève de la faim de 43 jours, ce Marxiste-Léniniste d'origine turque, condamné à sept ans ferme pour avoir soutenu « idéologiquement » une organisation interdite en Turquie, sera transféré dans d'autres établissements pénitentiaires. Mais nous venons d'apprendre que, même placé ailleurs, les fouilles à nu se poursuivent toujours...

Sous-catégories